200 baleines s’échouent sur une plage de Nouvelle-Zélande

Près de 200 baleines pilotes se sont échouées en Nouvelle-Zélande. Sur une plage de l’île du sud de l’archipel, les sauveteurs ont tenté vendredi de leur venir en aide. Aidés de volontaires, ils ont fait leur maximum pour guider les mammifères marins vers des eaux plus profondes. Malgré tous leurs efforts, plus d’une vingtaine de baleines n’ont pu être secourues et sont mortes sur place.Les baleines pilotes, qui mesurent près de six mètres, s’échouent régulièrement sur cette plage située près de Farewell Spit. En cause : des eaux peu profondes dans lesquelles les baleines se retrouvent souvent piégées.

Une opération délicate pour les sauveteurs

« Remettre à l’eau des baleines est une tâche difficile et potentiellement dangereuse », a estimé Andrew Lamason, porte-parole du service de la protection de l’environnement. 140 volontaires s’activent aux côtés des secouristes, formés à ce style d’opération.

 

Il a ajouté que si les baleines n’étaient pas remises à la mer vendredi soir, il faudrait attendre la prochaine grande marée 24 heures plus tard pour une nouvelle tentative. La plage de Farewell voit régulièrement des globicéphales se faire piéger sur ses bancs de sable et au moins huit échouages se sont produits durant les dix dernières années; en janvier dernier deux ont eu lieu en une semaine seulement, mais celui de vendredi est l’un des plus importants.

Baleine_Nouvelle_Zélande1

Les baleines globicéphales peuvent mesurer jusqu’à six mètres de long, et sont les baleines les plus répandues en Nouvelle-Zélande. Aucune explication n’est donnée à ce comportement, mais certains spécialistes estiment que les baleines en bonne santé s’échouent en voulant venir au secours des membres de leur groupe qui sont malades et désorientés.

 

 
S'abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie