#4 Chercher un travail en Australie

Munis du visa working holidays, beaucoup de jeunes pensent qu’il est facile de décrocher un travail en Australie. Il y a quelques années, l’Australie était en effet un Eldorado. Mais aujourd’hui, la concurrence est de plus en plus rude et il vaut mieux avoir des bases en anglais pour travailler. Il est également préférable de commencer à chercher un job depuis la France. Soyez patients et n’hésitez pas à changer d’endroit si cela se passe mal. Je vous invite à visionner cette vidéo qui va vous donner des astuces et conseils pour décrocher un travail.

 

1. Renforcer son anglais

Pour mettre toutes les chances de votre côté face à la concurrence, prenez quelques semaines de cours avant de partir ou une fois sur place pour améliorer votre niveau linguistique. Regardez des séries télé en VOSTF vous aidera aussi à enrichir votre vocabulaire. La série Friends est excellente pour cela car on y retrouve des termes de la vie courante. La meilleure façon de progresser reste évidemment de parler le plus possible en anglais, en profitant de chaque rencontre. Prenez les devants, n’hésitez pas à aller vers les autres.

2. A chacun son job

Ceux qui parlent anglais couramment peuvent espérer décrocher un job en ville, tout en gardant en tête que le visa working holiday ne permet de travailler que 6 mois maximum pour le même employeur. Dans ce cas, il est important de préparer un CV et une lettre de motivation . Les règles de rédaction et mise en forme ne sont pas les mêmes dans tous les pays, commencez vos recherches depuis la France car le coût de la vie en ville est élevé en Australie, et vous devrez travailler rapidement.

Ceux qui ne maîtrisent pas trop l’anglais devront plutôt se rabattre sur les jobs manuels. Dirigez-vous vers le milieu du bâtiment, les usines ou les fermes. Ces emplois se trouvent dans l’arrière pays, au milieu de nulle part. Cela fait peut-être moins rêver certains d’entre vous, mais c’est une solution beaucoup plus sûre et le coût de la vie y est moins élevé qu’en ville. Cela vous permettra de dépenser vos salaires autrement que pour les dépenses quotidiennes.

Il faut également savoir s’adapter. Personnellement, mon bon niveau d’anglais et mon diplôme d’ingénieur informatique ne m’ont pas suffit pour trouver un job sur Sydney. Il a fallu que je change complètement mes plans. J’ai finalement acheté un van après deux mois passés en Australie, ce qui m’a permis d’avoir un logement, puisque je dormais dedans, et de partir faire du fruit picking loin des sentiers battus. J’étais chargé de ramasser des mandarines.

3. Utiliser les réseaux professionnels et sociaux 

Lorsqu’on recherche un emploi en Australie, comment s’y prendre? Doit-on faire du porte à porte ? Consulter les offres sur internet? Quelle stratégie adopter pour ne pas perdre de temps?

Le réflexe que la plupart des backpackers adoptent est de se précipiter sur internet ou dans les bars du coins pour donner votre son CV.
Pourquoi perdre du temps alors que des agences peuvent le faire  pour vous? Faut-il adopter des solutions gratuites ou payantes?Job3

Allez dans les auberges de jeunesses, car elles affichent des offres en général actualisées. Attention aux entreprises auxquelles vous vous adressez car il y a pas mal d’arnaques (notamment dans le Queensland).

N’hésitez pas à demander du boulot sur votre lieu d’hébergement en tant que cleaner, vous n’avez rien à perdre, et vous pourrez potentiellement vous faire héberger / nourrir en échange de votre travail pour un temps, ce qui est une bonne solution également pour chercher du travail sereinement.

Les sites internet gratuits proposent des milliers d’offres au quotidien, cependant tout le monde peut y accéder, donc la concurrence est élevée:

  • www.seek.com.au:  est l’un des plus gros sites emploi d’Australie avec plus de 100.000 offres en lignes.
  • www.jobsearch.com.au est un moteur de recherche qui centralise les offres d’emploi de plus de 500 sites en Australie
  • www.mycareer.com.au :idéal pour trouver un boulot de saisonnier en tant que backpackers.
  • http://www.gumtree.com.au/: le plus connu et le plus complet, cependant méfiez-vous vous de la véracité des annonces.

Également, n’hésitez pas à payer pour être inscrit dans une agence d’ intérim car vous pourrez décrocher un boulot normalement plus facilement.  L’agence d’intérim TAW est de très bonne qualité et j’en ai eu de nombreux retour positifs. En payant 50$, vous augmentez vos chances de décrocher un boulot sur place.

Job4Avant de vous précipiter à chercher du travail, allez rencontrer du monde et mettez en avant que vous cherchez du travail. En Australie il est important de faire fonctionner son réseau et donc d’être le plus ouvert possible avec les autres. Ça commence par discuter dans une cuisine dans votre auberge de jeunesse ou autour d’un verre. En rencontrant du monde vous aller donc élargir votre carnet d’adresse, et par conséquent augmenter vos chances d’avoir des opportunités de boulot.

Si l’employeur est content du travail effectué par une personne, il n’hésitera pas à remplacer son poste par un collègue de cette même personne. En Australie, cela marche beaucoup par la confiance.

4.  Le porte à porte

Vous êtes en Australie, vous n’avez donc rien à perdre à vous présenter directement avec votre CV et lettre de motivation. Une manière simple et efficace est de se présenter directement chez l’employeur en vendant vos compétences et vos diplômes.

En vous présentant chez les employeurs, l’avantage sera que le patron se rappellera plus de vous, et de plus vous montrez que vous êtes motivés. Pour ma part j’ai décroché un travail en trois minutes en rentrant dans la cuisine d’un restaurant français sur King Cross.

N’hésitez pas à imprimer une dizaine de CV et à faire le tour des bars et restaurants du quartier, même s’il a de grandes chances de finir dans la poubelle.

Damien Delemarle – L’Océanie pour les zéros

Les recherches en rapport avec cet article:

 

Commentaires Facebook

Commentaire :

Tagged , , ,