Australie : il survit en mangeant des fourmis en s’inspirant de « Man vs Wild »

Reg Foggerdy est un miraculé. Cet homme de 62 ans a survécu pendant six jours sans eau dans la fournaise du désert australien. Pour ne pas mourir, il a mangé des fourmis. La police australienne a relaté son histoire au journal West Australian mardi 13 octobre. Le sexagénaire avait disparu le 7 octobre, lors d’une partie de chasse. Il se rendait à Shooter’s Shack, un campement populaire auprès des chasseurs situé dans une région reculée de l’Etat d’Australie occidentale, à un millier de kilomètres au nord-est de Perth. Quand il n’est pas revenu, sa famille a donné l’alerte. Les pisteurs de la police l’ont finalement retrouvé à une quinzaine de kilomètres de l’endroit où il avait disparu.

Des capacités de survie hors du commun

Le porte-parole de la police locale a salué les « capacités de survie fantastiques » déployées par Reg. Le chasseur a passé les deux derniers jours assis sous un arbre. « Il était extrêmement déshydraté, un peu délirant », a précisé le policier, ajoutant cependant : « Il faisait extrêmement chaud, c’était très reculé, et la plupart des gens n’auraient probablement pas survécu. » Les sauveteurs lui ont « apporté les premiers secours » et désormais « il peut maintenant s’asseoir et parler ». La sœur de Reg, Christine Ogden, a elle expliqué à la radio ABC que son frère avait une grande expérience du bush australien. Elle a tout de même glissé : « Je vais lui offrir un téléphone satellite. »

La survie de l’extrême inspiré de la télé

Interrogé par la chaîne locale 7 News, trois semaines après avoir été retrouvé dans une zone reculée d’Australie où il s’était perdu, Reg Foggerdy a en effet expliqué s’être inspiré du programme britannique pour trouver de quoi se nourrir. Ce dernier avait disparu le 7 octobre dernier alors qu’il participait à une partie de chasse. Durant six jours, cet homme de 62 ans, qui avait perdu son fusil et s’était retrouvé sans ressource ni téléphone portable, a réussi à survivre dans la fournaise du désert australien en mangeant des fourmis, comme il avait vu Bear Grylls le faire dans l’un des épisodes de l’émission, a-t-il expliqué.

Mais Reg Foggerdy n’aurait pas pu survivre dans ces conditions très longtemps. Sa survie, il la doit aussi à un autre homme, moins médiatique : Robin Smythe. Ce vieil aborigène qui se trouvait dans la zone de la disparition du sexagénaire a découvert par hasard une infime trace que seule son expérience de pisteur pouvait repérer, et qui a mis la police sur les traces de Reg Foggerdy. Ce dernier sera découvert 12 heures plus tard au pied d’un arbre, affamé et déshydraté, avec sans doute plus que quelques heures à vivre.

S’abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie