Épisode 28 vidéo : Le fruit picking de melon à Mount Magnet

Nous avions quitté Darwin depuis 3 semaines pour un Road trip sur la côte ouest. Nous avons profité de chaque instant des magnifiques paysages. Après avoir quitté le parc national de Kalbarri, nous avions continué jusqu’à  Geraldton. Nous avions consacré beaucoup de temps à la recherche de travail dans la bibliothèque de la ville. Avec les deux allemands, nous avions cherché avec peu d’espoir par l’intermédiaire des annonces en ligne. Au bout de quelques jours, le téléphone sonna : un fermier de l’Outback était intéressé par notre demande. On ne se posa pas 10000 questions, aussi nous nous dirigeâmes vers Mount Magnet, à 400 km dans les terres. Réussir son aventure australienne, c’est aussi être souple dans son itinéraire et foncer. En Australie tout va parfois trop vite. Je serais bien resté me baigner sur les belles plages qui bordent la ville de Geraldton mais il fallait revenir à la réalité.  J’ai adoré Geraldton cette une ville est à taille humaine et on y trouve de tout; c’est ainsi l’idéal pour venir se reposer et profiter de la mer.

Le fruit picking de Melon à Mount Magnet

La route était longue pour arriver jusqu’à le ferme : plus de 400 km pour se rendre dans la ferme inconnue. On était début novembre 2012 et ça laissait peu de temps pour accomplir la grande boucle ( Visa arrivé en expiration le 10/01/2013). Nous n’avions aucune idée du  temps que nous passerions dans cette ferme. Arrivés à la tombée de la nuit, la fraîcheur commençait à se faire ressentir. En effet, nous nous étions habitué à une température de 40 degrés au soleil.

Mount Magnet

Au premier abord, le fermier était sympa mais son accent ne me permettait de comprendre qu’un mot sur cinq. Nous avions garé le van directement dans la ferme et les collègues dormaient dans le dortoir, offert gratuitement par le propriétaire de la ferme. Le lendemain, le lever était prévu à 4h15 du matin; fini, les vacances! Un perroquet animait la ferme et répétait sans : How are you going ?

Au réveil j’ai pensé qu’on était en pleine nuit : il faisait froid et obscur. Pour aller prendre sa douche, il fallait traverser la ferme avec une lampe de poche pour car à tout moment des serpents pouvaient surgir du bush. À 4h50, nous avons  l’habitude de prendre le  4*4 du fermier direction la ferme située à 5 km. Au premier abord, le ramassage de ce fruit était simple. Il fallait se baisser pour tirer sur la tige du fruit, qui se retirait tout seul  si le melon était mur. On circulait dans les allées avec des brouettes. Mais au bout de quelques heures à force de se baisser, notre dos commençait à tirer.

À 9h00 du matin la chaleur était déjà écrasante et les mouches nous rentraient dans les oreilles. Difficile de travailler avec cette chaleur car il n’y avait aucun point d’ombre. A partir de 9h30, après 4h00 de travail, c’était direction l’entrepôt pour mettre en paquet le fruit : le packing. La mission était de classer les fruits selon leur tailles afin de remplir les cartons. Ici, c’était beaucoup plus agréable car on était à l’ombre. Le fermier était très exigeant, et qui plus est, il était difficile de comprendre les instructions avec son accent très prononcé.

11h30 : retour à maison du fermier qui était aussi une ferme. L’après midi était consacré au jeu et au repos.

Bilan : Ferme agréable, payé à l’heure mais avec des horaires insuffisamment chargées. Après avoir passé deux semaines dans la ferme, je récoltai  un petit chèque, qui payerait à peine les réparations du van. assez déçue mais heureux á la fois. Il n’y a pas de petite économie sur terre.

La ferme de Mount Magnet – Vie dans l’Outack

 

Depuis mon arrivée en Australie, je m’était jamais attardé á la vie dans l’outback. Dans cette ferme une famille habitait depuis des générations au milieu de nulle part. Mais des dizaines de questions me chagrinait l’esprit : comment être en auto- suffisance niveau ressource lorsqu’on est aussi excentré?
Ainsi dans la vidéo je présente :
– les réserves d’eau
– l’électricité
– l’hôpital
– l’école
– la nourriture
Pour réaliser cette vidéo j’avais consacré du temps avec le fermier afin qu’il’ explique c’est 5 points. Il ne souhaitait pas apparaître dans la vidéo donc j’ai du noté ses réponses. Cela a été une super expérience car j’ai appris beaucoup de choses de la vie dans l’Outback.
 
C’est incroyable de vivre comme ça si éloigné, si loin de toute civilisation; en tant que parisien, j’ai vraiment était impressionné par ce mode de vie. J’ai surtout appris qu’avec pas grand chose, l’on pouvait faire beaucoup d’activités et que coupé de la technologie, l’on consacre d’avantage de temps au monde réel et à la nature.

Panne de batterie au départ de la ferme 

Après avoir passé deux semaines dans la ferme, il était temps de rejoindre Perth. Impossible de démarrer le van et obliger de demander des pinces crocodiles. Il s’avérait qu’il n’y avait plus d’eau dans la batterie donc il était impossible de la faire fonctionner. Pour certaines batteries, il est indispensable de vérifier que le niveau d’eau de la batterie soit toujours bon. Après une heure de galère, la batterie démarrait mais été très d’endommagée.
 Mount Magnet

L’itinéraire entre Kalbarri et Mount Magnet 

>

Les immanquables de l’épisode

– Observer les animaux de l’Outback
– Comprendre la vie dans une station de l’Outback
– Se promener dans la ville de Geraldton
– Une balade sur The Esplanade à Geraldton
– Se baigner ou surfer sur les plages qui bordent la ville

Damien DELEMARLE


S’abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie

;

 
S'abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie
Tagged , , ,