Épisode 19 vidéo Australie : Visite des MacDonnell Ranges

La côte semblait lointaine pourtant nous l’avions quitté depuis une dizaine de jours. Le désert, c’est l’aventure un peu poussé à l’extrême. De nature anxieux j’ai toujours peur qu’une panne moteur puisse arriver ou qu’on est oublié de faire le plein d’essence. Il nous restait la dernière étape du centre de l’Australie : les MacDonnell Ranges. C’est une chaîne de montagne qui borde d’est en ouest Alice Springs. Un petit trésor dans le territoire du Nord car vous y trouverez de magnifiques gorges. À la sortie de Kings Canyon nous avons emprunté The loops Road qui semblait être une route beaucoup plus courte. En effet via cette route vous ne repassez pas par Alice Springs. Vous éviterez un détour mais dans la pratique la route a vite viré au cauchemar.

The loops Road : le cauchemar

Pour emprunter cette route, vous devez vous munir d’un permis de territoire car vous rentrez en terre aborigène ($5). Au début, la route était en bon état or nous ne nous étions assez bien renseignés sur l’état des routes. Cette route est infinie et elle est typiquement australienne : longue ligne droite à perte de vue.
MacDonnell Ranges Australie
Désert Australien
Ce que j’adore en roulant en Australie, c’est la liberté. Tu te sens seul au monde. Aucune âme ne vit ou ne semble exister. Rapidement la route devint mauvaise et cela nous laissa perplexe sur la suite. Si nous faisons demi-tour, nous devons rouler 100 kilomètres. Est ce raisonnable ? Nous décidâmes de continuer même si la peur nous envahissait au fond de nous. Nos pneus étaient en bonne état car nous les avions changé récemment.
Avec mes compagnons d’aventure, nous savions qu’en empruntant cette route le risque était élevé. Nous n’étions pas rassuré car nous roulions au milieu des flammes. Les aborigènes déclenchent des feux volontaires afin de brûler les arbustes. La peur m’envahissait. Je conduisais depuis presque 2 heures et je n’avais croisé aucun véhicule. Le pire, c’est lorsque tu regardes ton téléphone et que tu n’as même pas le signal SOS. Vous l’avez compris il ne faut pas tomber en panne!

Les paysages extraordinaires du désert

En roulant sur cette route, nous en prenions plein la vue. Nous roulions au milieu des kangourous, des aigles mais surtout des dromadaires. En Australie, il y a plus de 1 000 000 de dromadaires car ils ont étaient importés d’Inde et d’Afghanistan au XIXème siècle. Le clou du spectacle fut la traversée de chevaux sauvages. Nous avions l’impression qu’ils sortaient de nulle part. Le spectacle étaient grandiose.
Le nuit tombe alors que le GPS indique encore 150 kilomètres de petites routes australiennes : les pistes de l’Outback. Nous étions au bord de la fatigue et nous n’avions plus d’énergie.

Ne jamais rouler la nuit en Australie

Dès mon arrivée en Australie, je me suis interdit de rouler la nuit. En effet un grand nombre de bêtes traversent les routes. Les kangourous rouges du désert mesurent 2 mètres et pèsent plusieurs centaines de kilos. Si vous êtes au mauvais endroit au mauvais moment ça peut faire beaucoup de dégât matériel ! En plus les assurances ne vous remboursent pas et les frais seront à votre charge . Vous l’avez compris il est fortement déconseillé de rouler la nuit…
Pour nous rendre au MacDonnell Ranges, nous avons pris beaucoup de risques. A plusieurs reprises nous avons frôler des wallabies. Le risque est d’autant plus élevé car il n’y avait aucun signe de vie depuis des heures. Nous apercevons le panneau du parc national des West MacDonnell Ranges. Notre point de chute étaient : Helen Gorge. Nous étions soulagés et très fatigués à la fois. Il était temps de prendre une douche chaude dans le petit camping. Le lendemain matin, nous nous sommes levés très tôt pour profiter de la journée de visite des gorges.

 

Les Macdonnell Ranges

Dès 7h00 du matin, le soleil est fort en plein désert. C’est le grand jour. Nous visitons les gorges du parc national des MacDonnell Ranges .
MacDonnell Ranges Australie (3)
Le parc est composé d’une dizaine de gorges à visiter. Après une petite demi-heure de route, nous voilà arrivé à Helen Gorge. Le spectacle était époustouflant ! Imaginez un mélange de Bush, de terre rouge et de gorge. L’eau était glaciale et la différence de température avec l’extérieur était extrême. La chaîne de montagnes des MacDonnell Ranges, érodée par la pluie, s’étend sur 400 kilomètres dans le désert. On y trouve des gorges spectaculaires, une faune et une flore rares et un riche patrimoine aborigène. Attention pour s’y rendre il n’y a aucun transport public. 
MacDonnell Ranges Australie (4)
Ormiston Gorge, MacDonnell Ranges
Il y a une randonnée qui traverse l’ensemble des gorges « Larapinta Trail » mais nous n’étions pas équipés et notre temps était limité. Nous voilà arrivé à Ormiston Gorge, il est 13h30 le soleil est à son zénith. Une randonnée d’une demi-heure est nécessaire pour atteindre la gorge. J’avais très chaud. Trouver de l’ombre en Australie est quelque chose de quasiment impossible. J’aperçois la lagune, il est temps d’aller se rafraîchir même si l’eau est glaciale.
MacDonnel Ranges Australie (2)
Ormiston Gorge
C’est la faille la plus impressionnante des MacDonnell Ranges occidentales. La gorge, percée d’un trou ombragé d’eucaliptus, serpente jusqu’au bassin enclavé de l’Ormiston Pound.
La température de l’eau est d’environ 15 degrés mais quel bonheur de pouvoir se baigner ! Il est temps de faire ma vidéo du jour car j’ai de plus en plus de followers. Je ressens de plus en plus de plaisir à faire mes vidéos. J’aime surtout donner un maximum d’informations aux voyageurs qui regardent les vidéos. Il était temps de faire demi-tour pour rejoindre mes amis.
MacDonnel Ranges Australie (5)
Feu volontaire des aborigènes
Sur la route il y a un grand nombre de gorges. Vous pouvez bien-sûr vous arrêter à chacune d’elle. La visite est terminée. Direction Darwin à 1500 kilomètres au nord, en passant bien-sûr par la visite d’Alice Springs. Il était surtout temps de trouver un travail en fruit picking, la saison des mangues est idéale.
west-mac

 

Fiche technique pour l’épisode : Kings Canyon et les MacDonnell Ranges

Lieu :  Kings Canyon
Date Vidéo : 2 septembre  2012
Kilomètres parcourus dans l’étape : 250
Nombre de jours depuis l’arrivée : 224
Durée : 7 minutes 22
L’itinéraire : Deux jours de road trip entre Kings Canyon et les MacDonnell Ranges
Moyen Transport : Camper Van
Synopsis : Petit épisode dans l’eau glaciale d’Ormiston gorge

Points d’intérêts entre Uluru et Kings Canyon

Larapinta Trail :  randonnée de 230 kilomètres. L’une des plus belles randonnées de l’Australie
Ochre Pits : Endroit extraordinaire, ocres de différentes couleurs à dominante jaune, blanche et rouge-brun sont formées de calcaire battues par les intempéries et colorées par les oxydes de fer.
Ormiston Gorge : endroit très impressionnant.
Glen Helen Gorge

MacDonnell-Ranges Ochre Pits
Ochre Pits

 

Damien DELEMARLE

 
Tagged , , , ,