Une très bonne nouvelle pour la Grande barrière de corail

Lorsque je suis parti en Australie avec mon sac à dos en 2012, j’ai pris conscience à quel point la 8ème merveille du monde était en danger. Je voyais beaucoup d’informations circulées sur internet, dans la presse, les guides ou même près des plages. Comment l’Homme peut-il mettre en danger cet endroit magique et si important pour l’écosystème ? C’est un fait, sans plan d’actions concret, la Grande Barrière de Corail disparaîtra en 2045. Des plans de protection de la Grande Barrière, attraction touristique très prisée au large des côtes de l’État du Queensland, ont donc été présentés à Canberra sur 35 ans. Il interdit, de manière totale et définitive, tout déversement de déchets de dragage et fixe des objectifs en matière d’amélioration de la qualité de l’eau et de protection de la vie marine. Je vous invite donc tous à protéger la nature et à ne pas y jeter de déchets.

Une décision de l’Unesco très positive pour l’avenir

L’Australie s’est félicitée jeudi 2 juillet 2015 de la décision de l’Unesco de ne pas inscrire sa Grande barrière de corail sur la liste du patrimoine en péril, mais les écologistes estiment que Canberra doit en faire plus pour protéger l’écosystème. Ce site d’une très grande richesse marine, inscrit depuis 1981 au patrimoine de l’humanité, fait face à des menaces croissantes, tels que les ruissellements agricoles, le réchauffement climatique, le développement économique ou la prolifération des acanthasters, étoiles de mer qui détruisent les coraux. «C’est une décision énorme», a commenté sur ABC Greg Hunt, le ministre australien de l’Environnement, à Bonn où le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a pris sa décision mercredi. «Nous avons désormais un soutien unanime et écrasant pour notre récif, et pour ce que fait l’Australie», a-t-il ajouté.

zz_9176
Le 03/04/2010 , le Shen Neng 1 , un cargo chinois transportant 65 000 tonnes de charbon ,

La grande Barrière de Corail : 2300 km de long

Située au nord-est de l’île-continent, elle est aussi étendue que l’Italie, avec ses 2 300 kilomètres de long. C’est le plus grand ensemble corallien du monde, avec plus de 400 espèces de coraux, plus de 1 500 espèces de poissons, 133 espèces de requins et de raies. Mais à partir de 2011, 30 ans après son classement au patrimoine de l’humanité, l’Unesco a commencé à s’inquiéter de l’état de la Grande barrière.

Photo : Le Monde
Photo : Le Monde

La Grande barrière est « l’un des emblèmes de l’Australie », a souligné le ministre australien de l’environnement Greg Hunt devant l’Unesco. C’est l’un des principaux sites touristiques du pays : elle attire 2 millions de touristes chaque année et rapporte 6 milliards de dollars australiens (4,1 milliards d’euros). C’est également un site exceptionnel pour les chercheurs.

Photo : http://lekiosqueauxcanards.com/
Photo : http://lekiosqueauxcanards.com/

Des idées pour mon retour en 2016

Lorsque je vais repartir en 2016, j’aimerais apporter un plus pour la nature et voyager utile. J’aimerais au quotidien faire de petites actions comme nettoyer les déchets sur les plages ou dans les parcs nationaux. Je suis en train de réfléchir depuis quelques jours sur ce projet pour l’intégrer dans le projet global de l’Océanie pour les zéros.

Pourquoi ne pas dans mon périple ramasser des déchets sur toutes les îles de l’Océanie ?

Macro_dechets-1

Damien DELEMARLE

S’abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie
 

 

S’abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie
 

 

Les recherches en rapport avec cet article:

 
Tagged