PVT Australie 2017 : Mise en place de quotas voyageurs

Depuis quelques années, l’Australie attire de plus en plus de backpackers. Leur nombre explose chaque année. Plus de 25 000 backpackers français en moyenne dont l’Australie est la destination phare pour les jeunes d’entre 18 et 30 ans, arrivent avec un PVT. Il faut dire que la qualité de vie est bonne et que le climat est idéal. On peut gagner entre $800 et $1500 à la semaine pour un job. Pour les personnes qualifiées dans des domaines spécifiques, comme la boulangerie ou le bâtiment, il est même envisageable de s’installer sur du long terme et de monter son entreprise. Le problème est que l’Australie arrive à saturation et qu’il n’est plus possible d’accueillir autant de monde chaque année. Le gouvernement vient d’annoncer la mise en place de quotas pour les PVTS.

Une nouvelle catastrophique pour les backpackers

A partir du 1er juillet 2016, seulement 6 000 visas seront délivrés aux Français. Ainsi, l’Australie fonctionnera sur le même principe que pour le Canada: un dossier en amont devra être constitué et envoyé par courrier à l’ambassade de l’Australie en France. Selon ABC NEWS, il y aura deux mois d’attente minimum pour la réponse. Ainsi les choses se compliquent beaucoup pour l’Australie. Avec les taxes de 32.5% à partir du 1er  juillet 2016, c’est une année noire pour les backpackers. Ne baissez pas les bras, avec de la motivation tout est possible !

Ms Kearne à la ABC : « Si l’on regarde le taux de chômage chez les ados qui recherchent un temps plein (jusqu’à 19 ans), on se rend compte qu’ils sont près de 25%. Avant d’arriver au stade où l’on dira à tous les jeunes européens de venir en Australie, on doit dire stop et penser aux implications que cela entraine sur notre économie et nos jeunes Australiens. »

Le plus problématique pour les backpackers est que leur second Visa risque d’être compromis.

Le PVT AUSTRALIE : une mine d’or pour l’île-continent

Scott Morrison, le Ministre de l’immigration, indique que le gouvernement australien soutien le programme Working Holiday Visa (PVT) car il est très fructueux pour l’économie du pays. Il estime que tous ces touristes qui passent plusieurs mois en Australie sont plus une source de création d’emplois qu’autre chose.

N’hésitez pas à aller en Nouvelle Zélande, c’est un pays magnifique et il n’y a pas encore de quotas.

POISSON D’AVRIL

Damien DELEMARLE

 
Tagged , ,