Australie : les backpackers pourront aider à la reconstruction après les incendies

Bonne nouvelle pour les backpackers qui souhaitent prolonger leur séjour en Australie ! Vous pouvez désormais participer à la reconstruction des zones affectées par les incendies afin d’obtenir une extension de votre visa Travail-Vacances.

Pour prolonger leur visa, les backpackers doivent effectuer 3 mois de travail dans des secteurs et des régions spécifiques et 6 mois pour le troisième visa . Jusqu’à aujourd’hui, les jeunes entre 18 et 35 ans qui souhaitaient rester un peu plus longtemps en Australie devaient ainsi travailler dans des fermes ou des mines, situées dans des zones généralement reculées.

Désormais, les backpackers pourront également participer à l’effort de reconstruction des zones sinistrées par les feux pour prolonger leur visa, a annoncé le gouvernement de Scott Morrison ce matin. Ils pourront par exemple déblayer les zones détruites et reconstruire les bâtiments qui ont été affectés par les incendies dévastateurs de cet été. Les jeunes pourront obtenir une extension de leur visa, et seront exceptionnellement autorisés à travailler pour le même employeur pendant un an.

 » Tous ces travailleurs acharnés  qui ont été affectés par les terribles feux de l’été pourront désormais embaucher des backpackers pour plus de six mois, afin de les aider dans cette période critique qu’est la reconstruction« , a déclaré Alan Tudge, Ministre de l’Immigration.

Kevin Butler,  président de l’association  BlazeAid, qui oeuvre pour la reconstruction des zones sinistrées, a encouragé le gouvernement à effectuer ces changements dans les procédures d’obtention de visa. Après avoir reçu des dizaines de demandes de backpackers souhaitant venir en aide aux communautés affectées, il a contacté le gouvernement pour lancer l’initiative, qui a été reçue avec enthousiasme.

La mesure devra également permettre de dynamiser des régions désertées par les touristes cet été, en incitant les jeunes à s’y installer à moyen-terme, comme l’explique Simon Birmingham, Ministre du Tourisme. « Chaque jeune qui s’installe au sein de ces communautés affectées par les feux participe à la vie des entreprises locales et les maintient en vie. »

Damien du coup ça change quoi pour nous ?

Voici les 3 changements clés, selon le communiqué du gouvernement:

  • La limite d’un contrat de travail est d’un an si elle est concerne les jobs liés aux catastrophes des incendies et du cyclone Debbie
  • Les catégories de job / FORM 1263 (appelées “Specified work”) et les régions éligibles au 2ème WHV sont élargies. Les régions sinistrées font désormais partie de la liste des régions éligibles aux 2eme/3ème PVT. Concernant les nouveaux jobs éligibles on pourra notamment compter la démolition, le défrichage, la réparation de barrages, des routes et des chemins de fer.
  • Les jobs payés et le volontariat dans ces régions compteront désormais dans vos 88 jours nécessaires à la demande du 2ème et 3ème PVT.

LISTE DES JOBS ELLIGIBLES LIÉS AUX CATASTROPHES :

  • demolition of buildings, trench digging, land clearing and earth moving
  • residential and non-residential construction or renovation/repair, including of roads, footpaths, bridges, parking lots, fencing, railways, dams, irrigation systems, sewage and storm water drainage systems.

Source : AFP

Les recherches en rapport avec cet article: