Damien DELEMARLE

Damien Delemarle

Damien, 37 ans, passionné depuis 2012 à aider les backpackers, j’ai quitté mon CDI d’ingénieur informatique pour me consacrer à 100% à la communauté française en PVT Océanie. J’ai voyagé 2 ans en Australie en Road trip avec un VAN et cumulé plus de 3 ans de voyage depuis 2012.

Travailler dans l’hôtellerie en Australie 

par | 5 Fév 2024 | Accueil, Astuces jobs, Travailler en Australie | 0 commentaires

CODE PROMO CHAPKA ASSURANCE

Hey, toi là ! Oui, toi qui rêves de l’Australie comme des milliers d’autres aventuriers et travailleurs. Imagine : des paysages à couper le souffle, une faune et une flore hors du commun, une culture ultra cosmopolite et un climat qui donne envie de vivre en t-shirt toute l’année. Eh bien, si tu cherches une nouvelle aventure, que dirais-tu de plonger dans le secteur trépidant de l’hôtellerie ? Que ce soit pour un job saisonnier, pour une expé, ou même une reconversion, travailler dans l’hôtellerie là-bas, c’est un peu comme vivre le rêve australien grandeur nature.

Alors, prêt(e) à découvrir comment transformer cette rêverie en réalité ? Dans cet article, on va te déballer tout ce qu’il faut savoir : les bons plans, les petits défis à surmonter, et surtout, les super astuces pour que tu puisses te tailler une place au soleil dans l’hôtellerie australienne. On va même te parler des jobs qui payent bien, des conditions de ouf et comment choper le job de tes rêves. Et, parce qu’on est vraiment sympa, on te glissera aussi des tuyaux sur quelques-uns des meilleurs hôtels et resorts de luxe qui pourraient bien te faire de l’œil pour postuler ou juste pour kiffer quelques nuits. T’es prêt? Accroche-toi, parce que ça va être génial ! N’oublie pas de faire la demande de ton visa Australie sur le site officiel.

Travailler dans l’hôtellerie en Australie 

Secteur très demandé en Australie

Salut les amies, aujourd’hui je vais partager avec vous un truc de fou ! Saviez-vous que l’hôtellerie est un secteur hyper demandé en Australie ? Oui oui, vous avez bien entendu ! C’est le pilier de l’économie du pays. Imaginez un peu, l’Australie, avec ses plages de rêve et ses kangourous, attire chaque année des millions de visiteurs des quatre coins du globe. D’après le site des talents, bosser dans l’hôtellerie là-bas, ça peut rapporter gros, avec un salaire minimum de 23 AUS$/heure selon ton profil. Du coup, travailler dans ce secteur en Australie, c’est la promesse de plein d’avantages et d’opportunités incroyables, et je vais tout vous expliquer maintenant.

80 sites utiles Australie

Avantages et opportunités du secteur hôtelier en Australie

Travailler dans le domaine de l’hôtellerie en Australie, ça veut dire plein de bonnes choses pour vous, que ce soit sur le plan pro ou perso. Alors, accrochez-vous, voici les pépites :

  • La chance d’améliorer votre anglais, en papotant tous les jours avec des clients et des collègues qui viennent du monde entier.
  • La super occase de plonger dans la culture et le mode de vie australiens, connus pour être cool et friendly.
  • La possibilité de profiter d’avantages sociaux en famille, si vous choppez un visa de résidence permanente ou un working holiday visa.
  • L’opportunité de vous éclater, avec un cadre de vie de dingue, des paysages à couper le souffle, une faune et une flore uniques, un climat top moumoute et des loisirs par centaines.
  • Et bien sûr, la chance de vous épanouir dans un secteur dynamique, où il y a toujours des nouvelles opportunités de carrière qui vous attendent.

Et ce n’est pas fini ! Bosser dans l’hôtellerie en Australie, c’est aussi synonyme de plein d’opportunités, vu la demande énorme de travailleurs qualifiés. D’après le site Work Overseas, même si c’est pas toujours simple de dégoter un job sur place à cause de la concurrence, il y a des programmes clés en main qui vous garantissent un job et un logement avant même de débarquer, avec l’aide de réseaux d’hôtels et de restos partenaires. Ces programmes sont le bon plan pour ceux qui rêvent de vivre et bosser 6 à 12 mois en Australie, et qui ont besoin d’un petit coup de pouce pour les paperasses comme le TFN ou le RSA.

Passer le RSA en Australie te permet de travailler dans la restauration et l'hospitalité

Principales destinations touristiques en Australie

Hé les potes, l’Australie c’est pas juste un pays, c’est un continent entier plein de spots incroyables à découvrir. D’après le site Hospitality ON, les must-visit en Australie sont :

  • Sydney, la ville star du pays, qui propose des monuments emblématiques comme l’Opéra ou le Harbour Bridge, et une vie culturelle et nocturne qui déchire.
  • Melbourne, la capitale culturelle et sportive, qui fait kiffer avec son architecture, ses fests, ses cafés et ses musées.
  • La Grande Barrière de Corail, le récif corallien le plus grand du globe, un paradis pour les amateurs de biodiversité marine.
  • L’Outback, le désert australien, qui offre des paysages spectaculaires, comme le fameux rocher d’Uluru ou les gorges de Kakadu.
  • La Gold Coast, le spot touristique number one, avec ses stations balnéaires, parcs d’attractions, plages de surf et forêts tropicales.

Ces destinations de folie attirent chaque année des millions de visiteurs en quête d’hébergements de qualité adaptés à leurs besoins. Du coup, pas étonnant que l’hôtellerie en Australie soit un secteur qui cartonne, avec une offre variée allant des hôtels ultra luxe aux resorts en plein parc national, en passant par les lodges, motels ou auberges de jeunesse. Restez à l’écoute, je vais bientôt vous parler des meilleurs hôtels et resorts de luxe d’Australie qui vont sûrement vous donner envie de postuler ou de réserver !

Astuces en or pour décrocher un job

Vous avez obtenu votre visa de travail et vous êtes prêt à vous lancer dans la recherche d’un job en Australie ? Voici quelques astuces en or pour maximiser vos chances de décrocher un emploi dans le secteur de l’hôtellerie, que ce soit pour un petit job ou pour un poste plus qualifié.

Comment trouver des offres d’emplois ?

Il existe plusieurs moyens de trouver des offres d’emplois en Australie, selon le type de job que vous recherchez. Voici les principaux :

  • Le bouche-à-oreille : c’est le moyen le plus efficace et le plus rapide pour trouver un job en Australie, surtout dans le secteur de l’hôtellerie. N’hésitez pas à parler de votre recherche à vos amis, à vos colocataires, à vos contacts sur les réseaux sociaux ou à d’autres backpackers. Ils pourront vous recommander auprès de leur employeur ou vous informer des opportunités disponibles.
  • Les sites internet : il existe de nombreux sites internet spécialisés dans la recherche d’emploi en Australie, comme Seek , Gumtree, Indeed ou Jora. Vous pouvez y consulter les annonces, postuler en ligne ou créer des alertes. Certains sites sont dédiés au secteur de l’hôtellerie, comme Hospitality Jobs ou Spot Jobs.
  • Les agences de recrutement : si vous cherchez un emploi plus qualifié ou plus stable, vous pouvez faire appel à des agences de recrutement, qui vous mettront en relation avec des employeurs potentiels. Certaines agences sont spécialisées dans le secteur de l’hôtellerie, comme Frontline Hospitality ou Hays.
  • Le démarchage direct : si vous cherchez un job en relation directe avec une clientèle (hôtellerie, restauration, vente), présentez-vous directement dans l’établissement qui vous intéresse. Les australiens apprécient le contact direct. Soyez souriant, renseignez-vous sur l’entreprise, demandez s’il est possible de parler directement au manager .

Guide 2024 trouver un job en Australie
Les 12 Apôtres (photo de @victor_g)

Conseils pour postuler efficacement

Pour postuler efficacement à un job en Australie, il faut respecter certaines règles et adapter votre candidature au marché du travail local. Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Adaptez votre CV au poste visé : en Australie, le CV doit être court (une ou deux pages maximum), clair et précis. Il doit mettre en valeur vos compétences, vos expériences et vos formations en lien avec le poste visé. Il doit également être accompagné d’une lettre de motivation personnalisée, qui explique votre intérêt pour le poste et l’entreprise.
  • Utilisez les mots-clés appropriés : pour que votre CV soit repéré par les recruteurs, il faut utiliser les mots-clés correspondant au poste et au secteur d’activité. Par exemple, si vous postulez à un job de serveur, utilisez des termes comme « customer service », « food and beverage », « RSA certificate », etc.
  • Soignez votre présentation : en Australie, la présentation est très importante, surtout dans le secteur de l’hôtellerie. Il faut donc soigner votre apparence, votre tenue vestimentaire et votre langage corporel. Évitez les vêtements trop décontractés, les bijoux trop voyants, les tatouages trop visibles ou les piercings trop nombreux. Soyez poli, souriant et confiant.

Formations et qualifications nécessaires pour travailler en restauration

Pour travailler en restauration en Australie, il faut posséder certaines formations et qualifications, qui varient selon le type de poste et l’état où vous travaillez. Voici les principales :

  • Le RSA (Responsible Service of Alcohol) : c’est le certificat indispensable pour travailler dans un établissement qui sert de l’alcool en Australie. Il coûte entre 24$ et 170$ et se passe en ligne ou en présentiel, selon l’état où vous travaillez .
  • La formation de barista : c’est la formation qui vous permettra de préparer des cafés de qualité en Australie, pays où le café est une religion. Il existe deux types de formations : une non accréditée et une reconnue nationalement. Elles coûtent entre 75$ et 200$ et durent entre 3 et 5 heures .
  • Le TFN (Tax File Number) : c’est le numéro fiscal que vous devez obtenir pour travailler légalement en Australie. Il vous permettra de payer vos impôts et de bénéficier de certains avantages sociaux. Vous pouvez le demander en ligne gratuitement sur le site de l’ATO (Australian Taxation Office) .
  • Le RSA (Responsible Service of Alcohol) : c’est le certificat indispensable pour travailler dans un établissement qui sert de l’alcool en Australie. Il coûte entre 24$ et 170$ et se passe en ligne ou en présentiel, selon l’état où vous travaillez .

Comment rédiger un cv Australie ?

Le CV australien est différent du CV français, tant sur le fond que sur la forme. Voici quelques éléments à prendre en compte pour rédiger un CV adapté au marché du travail australien :

  • Les informations personnelles : en Australie, il n’est pas nécessaire de mettre votre photo, votre âge, votre situation familiale ou votre nationalité sur votre CV. Ces informations sont considérées comme discriminatoires. Vous devez simplement indiquer votre nom, votre prénom, votre numéro de téléphone, votre adresse e-mail et votre visa de travail.
  • Les expériences professionnelles : en Australie, il faut mettre en avant vos expériences professionnelles les plus récentes et les plus pertinentes pour le poste visé. Il faut indiquer le nom de l’entreprise, le lieu, la durée, le poste occupé et les tâches réalisées. Il faut également mentionner vos réalisations, vos résultats ou vos compétences acquises.
  • Les formations : en Australie, il faut mettre en avant vos formations les plus récentes et les plus pertinentes pour le poste visé. Il faut indiquer le nom de l’établissement, le lieu, la durée, le diplôme obtenu et la spécialisation. Il faut également mentionner les formations complémentaires, comme le RSA ou la formation de barista.
  • Les compétences : en Australie, il faut mettre en avant vos compétences les plus pertinentes pour le poste visé. Il faut indiquer votre niveau d’anglais, vos compétences informatiques, vos compétences relationnelles, vos compétences techniques ou vos compétences spécifiques. Il faut également mentionner vos centres d’intérêt, vos loisirs ou vos passions, qui peuvent montrer votre personnalité et votre capacité d’adaptation.
  • La mise en page : en Australie, il faut soigner la mise en page de votre CV, qui doit être claire, aérée et professionnelle. Il faut utiliser une police simple et lisible, des couleurs sobres et harmonieuses, des titres et des sous-titres bien visibles, des puces et des espaces pour structurer les informations. Il faut également éviter les fautes d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe.

Se préparer pour les entretiens

Si ton CV a carrément séduit un recruteur, tu seras sûrement invité à un entretien, qui peut se dérouler par téléphone, en vidéo ou carrément en tête-à-tête. Voici quelques conseils pour te préparer au mieux à cette étape hyper importante :

  • Renseigne-toi sur l’entreprise : avant l’entretien, c’est crucial de te renseigner sur l’entreprise, son histoire, ses valeurs, ses produits, ses clients, ses concurrents, etc. Ça te permettra de montrer ton intérêt, ta motivation et ta connaissance du secteur.
  • Prépare tes réponses : avant l’entretien, c’est une bonne idée de préparer tes réponses aux questions fréquentes, comme « Tell me about yourself », « Why do you want to work for us », « What are your strengths and weaknesses », « How do you deal with difficult customers », etc. Ça te permettra de gagner en confiance et de montrer tes compétences et ta personnalité.
  • Prépare tes questions : à la fin de l’entretien, il est courant que le recruteur te demande si tu as des questions. C’est l’occasion de montrer ton intérêt et ta curiosité pour le poste et l’entreprise. Tu peux poser des questions sur les horaires, les conditions de travail, les possibilités d’évolution, la culture d’entreprise, etc.
  • Adopte une attitude positive : pendant l’entretien, c’est essentiel d’adopter une attitude positive, qui reflète ta motivation, ton enthousiasme et ton professionnalisme. Il faut être poli, souriant, attentif, respectueux et honnête. Il faut également éviter les sujets sensibles, comme la politique, la religion ou le salaire.

En suivant ces conseils, tu vas clairement booster tes chances de réussir ton entretien et de décrocher le job de tes rêves en Australie. Dans la suite de cet article, on va te filer des conseils pour réussir dans le secteur hôtelier en Australie, ainsi qu’une liste de vocabulaire utile en anglais.

Salaire et conditions de travail en Australie

Salut les amies, si tu envisages de bosser dans l’hôtellerie en Australie, prépare-toi à un parcours à la fois rémunérateur et exigeant. Le deal c’est que le salaire et les conditions de travail, ça fluctue pas mal selon ton job, le coin où tu es, ton expérience et tes diplômes. Dans ce petit guide, on va explorer ensemble le salaire minimum, le salaire moyen, cette histoire de fiche de paye, comment ça se passe pour le versement des salaires, et tout le tralala sur les indemnités et les majorations de salaires dans le monde de l’hôtellerie australienne.

Petit point info essentiel : le salaire minimum légal en Australie, c’est de 23,23 $ par heure ou 882,80 $ par semaine pour une semaine de 38 heures (attention, c’est brut), et ce, depuis le 1er juillet 2023. Ce chiffre, c’est pour ceux qui ne sont pas sous un Award, comprends ça comme une sorte de convention collective qui fixe le minimum que tu dois toucher selon ton job. Mais dans l’hôtellerie, il y a des Awards spéciaux qui peuvent promettre plus que ça. Genre, pour la restauration, le plancher c’est 22,61 $ de l’heure depuis le 1er juillet 2023.

En moyenne, en 2023, un job en Australie, ça rapporte autour de 1 838 $ par semaine, d’après l’Australian Bureau of Statistics. Mais dans l’hôtellerie, faut pas trop rêver, c’est souvent en dessous, même si avec les bonnes compétences, les heures sup’, les pourboires, tu peux faire grimper le total. Par exemple, bosser le soir, les weekends ou les jours fériés, ça paie plus. Sur le site Work Overseas, ils disent que si tu parles bien anglais et que t’as de l’expérience, ton salaire peut kicker.

Voici quelques exemples de ce que tu pourrais gagner en Australie, dans l’hôtel-boulot, selon Hospitality ON :

  • Barista : entre 29 $ et 35 $ de l’heure
  • Serveur : entre 29 $ et 35 $ de l’heure, et pense aux pourboires
  • Chef : entre 29 $ et 50 $ de l’heure
  • Manager : entre 50 $ et 75 $ de l’heure
  • Directeur d’hôtel : entre 80 000 $ et 150 000 $ par an

Alors, la fiche de paye en Australie, c’est un petit papier super important qui te résume tout : salaire brut, net, les taxes, les cotisations et tout le reste qu’on te retire. L’employeur doit te la filer à chaque paye, donc généralement toutes les deux semaines. C’est là que tu trouves :

  • Le nom de ton boss et le tien
  • La période de paye
  • Quand tu reçois tes sous
  • Combien d’heures tu as bossé
  • Ton taux horaire ou annuel
  • Combien tu gagnes avant et après les retenues
  • Le montant de tes taxes
  • Tes cotisations à la retraite (Superannuation)
  • Les autres trucs qu’on te retire (assurance, syndicat, etc.)
  • Tes indemnités et majorations de salaires

Et pour recevoir ton salaire, en Australie, c’est direct sur ton compte bancaire. Alors n’oublie pas d’ouvrir un compte à ton nom dès que tu débarques, et de filer tes infos bancaires à ton boss. Ça peut être chaque semaine, toutes les deux semaines, ou chaque mois, selon les goûts de l’employeur. Et n’oublie pas de leur donner aussi ton TFN (Tax File Number) et, si t’es indépendant, ton ABN (Australian Business Number).

Pour les indemnités et les majorations, ça c’est pour te remercier de bosser dans des conditions spéciales (nuit, dimanche, jours fériés, etc.). C’est négocié dans les Awards, et ça change en fonction de plein de trucs comme ton job, où t’es et qui t’emploie. Par exemple, dans la restauration, bosser le dimanche, c’est 50% en plus, et les jours fériés, c’est carrément double.

Voilà, en gros le salaire et les conditions de boulot en Australie, ça dépend de pas mal de choses. Mais l’important, c’est de te renseigner sur ce à quoi toi et ton employeur avez droit avant de signer quoi que ce soit. Et ne t’en fais pas, on va continuer à te donner des astuces pour que tu te débrouilles comme un chef dans le secteur hôtelier en Australie, avec aussi un peu de vocabulaire anglais indispensable.

Conseils pour réussir dans le secteur hôtelier

Salut les amies, se lancer dans le secteur hôtelier en Australie, c’est choisir une aventure enrichissante et passionnante, mais attention, c’est aussi un sacré défi ! Pour naviguer dans cet univers, entouré d’une culture différente et de nouvelles exigences, on a des conseils en or pour toi. Allez, c’est parti pour une dose de magie pour réussir là-bas !

Voici les astuces en or pour briller dans le secteur hôtelier en Australie :

  • Apprendre le vocabulaire du secteur : connaître les termes spécifiques du secteur hôtelier, c’est comme avoir la clef d’une porte secrète. Cela montre ton sérieux et ta motivation, autant lors d’un entretien d’embauche que sur le terrain. Tu peux te former en lisant des articles, regardant des vidéos, ou même en suivant des formations en ligne. Pas de prise de tête, c’est fun !
  • Améliorer ton niveau d’anglais : avoir un bon niveau d’anglais c’est CRUCIAL, car tu vas devoir te faire comprendre et comprendre des personnes de tous les horizons. Musique, films, livres, cours… il y a plein de moyens sympas pour booster ton anglais. Et toujours sans pression, ok ?
  • Respecter les règles d’hygiène et de sécurité : Pour garantir un service top niveau et des clients contents, les règles d’hygiène et de sécurité sont tes meilleures amies. Apprend à les connaître et à les aimer. Et tu verras, porter une tenue adaptée et des chaussures confortables, ça peut aussi avoir du style !
  • Faire preuve de professionnalisme et de courtoisie : être pro et courtois, c’est la base pour réussir dans l’hôtellerie. Ponctualité, sourire, attention… montre que tu es la crème de la crème. Et n’oublie pas, respecter la hiérarchie et rester ouvert aux critiques, ça paye toujours !
  • S’adapter à la culture australienne : l’Australie, c’est un autre monde, plein de surprises. Apprendre à connaître les Australiens, c’est la clé pour s’intégrer et s’éclater. Sois curieux, ouvert et respectueux, et tu verras, tu vas adorer !

En appliquant ces astuces, non seulement tu vas t’épanouir dans le secteur hôtelier en Australie, mais tu vas aussi vivre une expérience unique et inoubliable. Mais attends, ce n’est pas tout ! Dans la suite de cet article, on te dévoile un lexique super utile en anglais pour l’hôtellerie, ainsi que différents jobs que tu peux dénicher. Stay tuned !

Liste de vocabulaire utile en anglais en hôtellerie (anglais)

Pour travailler dans le secteur hôtelier en Australie, il est indispensable de maîtriser le vocabulaire anglais spécifique à ce domaine. Cela vous permettra de communiquer efficacement avec les clients, les collègues et les supérieurs, et de montrer votre professionnalisme et votre compétence. Voici une liste de vocabulaire utile en anglais en hôtellerie, que vous pouvez apprendre et réviser régulièrement.

Les mots et expressions sont classés par catégorie, selon le contexte dans lequel ils sont utilisés. Vous trouverez également la traduction française et un exemple d’utilisation pour chaque mot ou expression.

La réception et l’accueil

  • Reception : la réception. Exemple : You can check in at the reception. (Vous pouvez vous enregistrer à la réception.)
  • Receptionist : le réceptionniste. Exemple : The receptionist will give you your key. (Le réceptionniste vous donnera votre clé.)
  • Check-in : l’arrivée, l’enregistrement. Exemple : The check-in time is from 2 pm. (L’heure d’arrivée est à partir de 14 heures.)
  • Check-out : le départ. Exemple : The check-out time is before 11 am. (L’heure de départ est avant 11 heures.)
  • Reservation : la réservation. Exemple : Do you have a reservation? (Avez-vous une réservation ?)
  • Booking : la réservation. Exemple : I made a booking online. (J’ai fait une réservation en ligne.)
  • Confirmation : la confirmation. Exemple : We will send you a confirmation by email. (Nous vous enverrons une confirmation par email.)
  • Cancellation : l’annulation. Exemple : What is your cancellation policy? (Quelle est votre politique d’annulation ?)
  • Deposit : l’acompte. Exemple : We require a 50% deposit to secure your booking. (Nous demandons un acompte de 50% pour garantir votre réservation.)
  • Invoice : la facture. Exemple : Here is your invoice. (Voici votre facture.)
  • Payment : le paiement. Exemple : You can pay by cash or by card. (Vous pouvez payer en espèces ou par carte.)
  • Guest : le client, l’invité. Exemple : We have 100 guests in the hotel. (Nous avons 100 clients dans l’hôtel.)
  • Room number : le numéro de chambre. Exemple : Your room number is 205. (Votre numéro de chambre est 205.)
  • Room service : le service de chambre. Exemple : Do you want to order room service? (Voulez-vous commander le service de chambre ?)
  • Luggage : les bagages. Exemple : Do you need help with your luggage? (Avez-vous besoin d’aide avec vos bagages ?)
  • Porter : le portier, le bagagiste. Exemple : The porter will take your luggage to your room. (Le portier va prendre vos bagages jusqu’à votre chambre.)
  • Wake-up call : le réveil par téléphone. Exemple : Do you want a wake-up call tomorrow morning? (Voulez-vous un réveil par téléphone demain matin ?)
  • Complaint : la plainte, la réclamation. Exemple : We are sorry to hear your complaint. (Nous sommes désolés d’entendre votre plainte.)
  • Apology : l’excuse, les excuses. Exemple : Please accept our sincere apology. (Veuillez accepter nos sincères excuses.)
  • Refund : le remboursement. Exemple : We will give you a full refund. (Nous vous donnerons un remboursement complet.)

Les chambres et les commodités

  • Room : la chambre. Exemple : This is your room. (Voici votre chambre.)
  • Bed : le lit. Exemple : The bed is very comfortable. (Le lit est très confortable.)
  • Pillow : l’oreiller. Exemple : Do you need an extra pillow? (Avez-vous besoin d’un oreiller supplémentaire ?)
  • Sheet : le drap. Exemple : The sheets are clean. (Les draps sont propres.)
  • Blanket : la couverture. Exemple : There is a blanket in the closet. (Il y a une couverture dans le placard.)
  • Bathroom : la salle de bain. Exemple : The bathroom is on the left. (La salle de bain est sur la gauche.)
  • Shower : la douche. Exemple : The shower is hot. (La douche est chaude.)
  • Bathtub : la baignoire. Exemple : The bathtub is big. (La baignoire est grande.)
  • Toilet : les toilettes. Exemple : The toilet is clean. (Les toilettes sont propres.)
  • Towel : la serviette. Exemple : There are two towels in the bathroom. (Il y a deux serviettes dans la salle de bain.)
  • Soap : le savon. Exemple : There is some soap on the sink. (Il y a du savon sur le lavabo.)
  • Shampoo : le shampoing. Exemple : There is some shampoo in the shower. (Il y a du shampoing dans la douche.)
  • Hairdryer : le sèche-cheveux. Exemple : There is a hairdryer in the drawer. (Il y a un sèche-cheveux dans le tiroir.)
  • Air conditioning : la climatisation. Exemple : You can adjust the air conditioning with the remote control. (Vous pouvez régler la climatisation avec la télécommande.)
  • Heating : le chauffage. Exemple : You can turn on the heating with the thermostat. (Vous pouvez allumer le chauffage avec le thermostat.)
  • Wi-Fi : le Wi-Fi. Exemple : The Wi-Fi password is on the desk. (Le mot de passe du Wi-Fi est sur le bureau.)
  • TV : la télévision. Exemple : You can watch TV with the remote control. (Vous pouvez regarder la télévision avec la télécommande.)
  • Minibar : le minibar. Exemple : You can use the minibar, but it is not free. (Vous pouvez utiliser le minibar, mais ce n’est pas gratuit.)
  • Safe : le coffre-fort. Exemple : You can store your valuables in the safe. (Vous pouvez ranger vos objets de valeur dans le coffre-fort.)
  • Balcony : le balcon. Exemple : You have a nice view from the balcony. (Vous avez une belle vue depuis le balcon.)

Le restaurant et le bar

  • Restaurant : le restaurant. Exemple : The restaurant is on the ground floor. (Le restaurant est au rez-de-chaussée.)
  • Bar : le bar. Exemple : The bar is open until midnight. (Le bar est ouvert jusqu’à minuit.)
  • Menu : le menu. Exemple : Here is the menu. (Voici le menu.)
  • Special : le plat du jour. Exemple : Today’s special is chicken curry. (Le plat du jour est le poulet au curry.)
  • Starter : l’entrée. Exemple : For starter, I’ll have the soup. (En entrée, je prendrai la soupe.)
  • Main course : le plat principal. Exemple : For main course, I’ll have the steak. (En plat principal, je prendrai le steak.)
  • Dessert : le dessert. Exemple : For dessert, I’ll have the ice cream. (En dessert, je prendrai la glace.)
  • Drink : la boisson. Exemple : What would you like to drink? (Qu’est-ce que vous voulez boire ?)
  • Water : l’eau. Exemple : Still or sparkling water? (Eau plate ou gazeuse ?)
  • Wine : le vin. Exemple : Red or white wine? (Vin rouge ou blanc ?)
  • Beer : la bière. Exemple : A pint of beer, please. (Une pinte de bière, s’il vous plaît.)
  • Coffee :D’accord, je vais continuer à rédiger l’article. Voici la suite de la liste de vocabulaire :
    • Coffee : le café. Exemple : A cup of coffee, please. (Une tasse de café, s’il vous plaît.)
    • Tea : le thé. Exemple : A pot of tea, please. (Une théière de thé, s’il vous plaît.)
    • Juice : le jus. Exemple : A glass of juice, please. (Un verre de jus, s’il vous plaît.)
    • Order : la commande. Exemple : Are you ready to order? (Êtes-vous prêt à commander ?)
    • Bill : l’addition. Exemple : Can I have the bill, please? (Puis-je avoir l’addition, s’il vous plaît ?)
    • Tip : le pourboire. Exemple : Do you want to leave a tip? (Voulez-vous laisser un pourboire ?)
    • Table : la table. Exemple : Do you have a reservation for a table? (Avez-vous une réservation pour une table ?)
    • Chair : la chaise. Exemple : How many chairs do you need? (Combien de chaises avez-vous besoin ?)
    • Fork : la fourchette. Exemple : Can I have a fork, please? (Puis-je avoir une fourchette, s’il vous plaît ?)
    • Knife : le couteau. Exemple : Can I have a knife, please? (Puis-je avoir un couteau, s’il vous plaît ?)
    • Spoon : la cuillère. Exemple : Can I have a spoon, please? (Puis-je avoir une cuillère, s’il vous plaît ?)
    • Plate : l’assiette. Exemple : Can I have a plate, please? (Puis-je avoir une assiette, s’il vous plaît ?)
    • Glass : le verre. Exemple : Can I have a glass, please? (Puis-je avoir un verre, s’il vous plaît ?)
    • Napkin : la serviette. Exemple : Can I have a napkin, please? (Puis-je avoir une serviette, s’il vous plaît ?)
    • Waiter : le serveur. Exemple : The waiter will take your order. (Le serveur va prendre votre commande.)
    • Waitress : la serveuse. Exemple : The waitress will bring your food. (La serveuse va vous apporter votre nourriture.)
    • Chef : le chef. Exemple : The chef is very talented. (Le chef est très talentueux.)
    • Cook : le cuisinier. Exemple : The cook is very busy. (Le cuisinier est très occupé.)
    • Dish : le plat. Exemple : This dish is delicious. (Ce plat est délicieux.)
    • Meal : le repas. Exemple : Enjoy your meal. (Bon appétit.)
    Cette liste de vocabulaire n’est pas exhaustive, mais elle vous donnera une bonne base pour travailler dans le secteur hôtelier en Australie. Vous pouvez la compléter en apprenant d’autres mots et expressions utiles, en fonction de votre poste et de votre établissement. Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter les différents types de jobs en hôtellerie en Australie.

Les différents types de jobs en hôtellerie

Hey! T’es prêt à découvrir le monde coloré de l’hôtellerie en Australie ? Que tu cherches juste un petit truc pour financer ton aventure, ou un vrai job pour kickstarter ta carrière, tu tombes pile-poil ! On va se plonger dans tout ce qui est job en hôtellerie en Australie – prépare-toi, y’a de quoi faire ! Tu vas voir les différents rôles, ce qu’ils demandent, ce que tu vas faire et les petites fortunes que tu peux gagner.

Alors, l’hôtellerie australienne, c’est un peu comme une boîte de chocolats, tu ne sais jamais sur quoi tu vas tomber. Tu as les jobs en « front office », où t’es en première ligne avec les clients, et les jobs en « back office », ceux qui font que tout roule sans accroc à l’arrière. Selon Work Overseas, voici un petit goût de ce que tu peux dénicher :

Les jobs en front office

  • Receptionist : le réceptionniste, c’est le visage de l’hôtel. Accueil, enregistrement, clés en main, et infos à gogo, il gère tout ça avec un sourire. Et le salaire, pas mal non ? Environ 29 $ de l’heure.
  • Concierge : envie de faire le plein d’activités ? Le concierge a le plan parfait pour toi. Ce maestro du service te trouve tout, du resto à la soirée théâtre. Pour un tel dévouement, la récompense ? 29 $ de l’heure.
  • Housekeeper : c’est le ninja de la propreté. Chambres nickel, minibar rempli, tout brille. Rapidité et précision sont ses mantras, pour un salaire de 29 $ de l’heure.
  • Porter : le gentleman des valises, il les chouchoute comme si c’était les siennes. Il te briefe aussi sur les « must » de l’hôtel. Une force tranquille rémunérée 29 $ de l’heure.

Les jobs en back office

  • Manager : le grand chef, celui qui fait tourner le navire. Qualité, satisfaction clients, promo de l’hôtel, il orchestre tout ça. Un job de leader payé 50 $ de l’heure.
  • Chef : l’artiste des papilles, à lui le menu qui envoie du rêve. Créativité et passion pour un salaire de 30 $ de l’heure.
  • Accountant : les chiffres, c’est son truc. Bilans, budgets, il manie tout ça avec une précision d’orfèvre, pour un salaire de 35 $ de l’heure.
  • Maintenance : le magicien des coulisses, toujours là pour que tout fonctionne à merveille. Polyvalent et réactif, il gagne 29 $ de l’heure.

Cette liste de jobs en hôtellerie en Australie est juste un début, une invitation à fouiller, explorer, et trouver ta place. Peu importe tes skills ou ton timing, y’a de quoi faire. Reste branché, on te file bientôt des tips pour t’éclater dans le secteur, avec en bonus, un petit lexique anglais pour briller.

Le marché de l’emploi dans l’hôtellerie en 2023 / 2024

Salut les amies, aujourd’hui, je vais vous parler d’un truc super intéressant : le retour en force du secteur de l’hôtellerie en France en 2022. Après cette période un peu morose due à la crise sanitaire, l’étude annuelle de KPMG nous a révélé que l’industrie hôtelière française a tout simplement cartonné en 2022, affichant un taux d’occupation de 72%, un prix moyen de 144 euros et un RevPAR de 104 euros. C’est même mieux qu’en 2019, c’est pour dire ! Cette reprise incroyable vient avec le retour des touristes internationaux, vous savez, ceux qui nous viennent d’Europe, d’Amérique et d’Asie, profitant de la réouverture des frontières et des campagnes de vaccination. Le petit plus ? La tenue d’événements de ouf comme l’Euro 2020, le Festival de Cannes ou encore le Salon du Bourget.

Et pour les années 2023 et 2024, accrochez-vous, parce que les prévisions sont au top : on parle d’un taux d’occupation qui pourrait grimper à 75% en 2023 et même 77% en 2024, d’une augmentation du prix moyen de 4% en 2023 et de 5% en 2024, et le RevPAR, ce petit miracle, devrait bondir de 8% en 2023 et de carrément 10% en 2024. Ces prévisions se basent sur une maîtrise de la situation sanitaire et une reprise économique au poing. Et bien sûr, n’oublions pas les Jeux Olympiques de Paris en 2024, qui promettent de booster le secteur avec plus de 10 millions de visiteurs et plus de 5 milliards d’euros de retombées économiques.

Par contre, les amis, il y a un gros challenge pour le secteur : le recrutement. L’étude du Groupement des Hôtels et Restaurants (GHR) nous dit qu’il faudra pourvoir 400 000 emplois en 2024, et ça, c’est pas de la petite bière. Entre les jobs qui demandent beaucoup physiquement, les salaires parfois bas, l’image pas toujours top et le manque de reconnaissance, c’est un peu la galère pour attirer les talents. Mais le GHR a des idées : valoriser les métiers, former les salariés, simplifier les contrats, moderniser le matos et promouvoir la diversité.

En conclusion, je vous le dis les amies, l’hôtellerie en France, c’est la belle vie post-crise sanitaire. Mais il y a ce défi énorme du recrutement à relever pour garder la qualité du service au top et répondre à cette demande qui explose. Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer, et on va continuer sur cette lancée positive dans la suite de l’article, avec des conseils pour percer dans l’hôtellerie en Australie et un lexique en anglais bien pratique.

Conseils et retour d’expérience

Travailler dans le secteur hôtelier en Australie, c’est vraiment l’occasion en or de plonger dans un univers fabuleux, de croiser des personnes aux cultures variées, de booster tes compétences à tous les niveaux, et de vivre un truc absolument inoubliable. Mais hey, pour que tout roule comme sur des roulettes, tu dois être sacrément bien botté, super motivé, flexible et d’un esprit grand ouvert. On va te balancer quelques conseils ultra pratiques et des histoires vécues par ceux qui ont déjà sauté le pas dans l’hôtellerie australienne.

Les astuces en or pour cartonner dans l’hôtellerie en Australie sont celles-ci :

  • Choisir le bon visa : hop, selon ton projet, faut capter le visa qui matche. Pour un séjour court dans l’hôtellerie en Australie, genre moins de 6 mois, le visa vacances-travail (subclass 417 ou 462) est parfait. Ça te laisse mixer boulot et découverte. Si t’es parti pour rester plus longtemps, genre plus de 6 mois, là tu zies sur le visa étudiant (subclass 500), qui te permet de te former dans le secteur tout en bossant à mi-temps. Et si l’Australie, c’est ton futur à long terme, fonce sur un visa de travail qualifié (subclass 189, 190 ou 491) : emploi stable et résidence permanente au bout.
  • Préparer son CV : Allez, on peaufine ce CV en anglais, aux petits oignons selon les critères australiens. Clarté, concision et pertinence, voilà les mots-clés. Indique bien tes coordonnées, tes ambitions, ta formation, ton parcours pro, tes skills, hobbies et références. Et n’oublie pas une lettre de motivation personnalisée, pour montrer en quoi ce job est fait pour toi.
  • Chercher un emploi : pour dégoter cette perle rare dans l’hôtellerie en Australie, fouine partout. Sites spécialisés comme Hosco, Hotel Career, ou Seek, visites en personne dans les hôtels, restos, bars avec ton CV, ou même ton réseau. Yep, chaque connaissance peut être une porte vers ton futur job.
  • Passer un entretien : sélectionné ? Bravo ! À toi de briller durant l’entretien en répondant avec brio aux questions sur ta motivation, ton expérience, et tes competences. Sois curieux, pose des questions, montre-toi sous ton meilleur jour, tout en étant pro et poli.
  • S’adapter à la culture : bosser dans l’hôtellerie en Australie, ça veut dire plonger dans la culture aussie. Apprends à connaître les coutumes, les valeurs, les habitudes des locaux. Sois ouvert, curieux, respectueux. Ça te fera gagner des points et simplifiera ton intégration.

Les témoignages de ceux qui ont vécu l’expérience :

  • Laura, 25 ans, serveuse à Sydney : « 6 mois de pur bonheur dans un resto à Sydney avec mon visa vacances-travail. J’ai découvert la ville, rencontré des gens de partout, pratiqué mon anglais, et gagné des sous. Boulot intense mais tellement gratifiant. Je conseille à fond ! »
  • Thomas, 28 ans, à la réception d’un hôtel à Melbourne : « Année géniale, visa étudiant en poche. La formation et le job à temps partiel ont été une mine d’apprentissage. Évolution dans un cadre multiculturel, stimulant. Ça va clairement booster ma carrière. »
  • Julie, 32 ans, chef à Perth : « 3 ans magiques dans un hôtel à Perth, grâce à mon visa de travail qualifié. Accueillie et intégrée à fond par l’équipe, j’ai pu exprimer ma passion pour la cuisine avec des produits locaux top. Expérience pro et perso enrichissante. »

En conclusion, foncer dans l’hôtellerie en Australie, c’est une chance incroyable, qui t’apportera un max sur le plan pro et perso. Mais ouais, faut être carrément prêt, motivé, flexible, et d’esprit ouvert, pour que le rêve devienne réalité. On espère te voir bientôt vivre ton aventure australienne et décrocher le job de tes rêves dans l’hôtellerie !

Bilan

Salut les amies, tu veux t’envoler dans le secteur hôtelier en Australie mais tu t’interroges sur comment t’y prendre ? Tu te demandes quels sont les avantages, les inconvénients, les conditions, les opportunités, et les conseils pour cartonner dans ce domaine ? Cet article était là pour te mettre dans le bain, et te filer les astuces magiques pour que tu vives une aventure pro et perso à tomber par terre en Australie.

Dans cet article, tu as découvert :

  • Les avantages de travailler dans l’hôtellerie en Australie, genre la découverte d’un pays magnifique, faire la connaissance de personnes de tous horizons, développer tes compétences pro et perso, et la chance de lier boulot et escapades.
  • Les côtés un peu moins sympas de bosser dans l’hôtellerie en Australie, comme le travail éprouvant, un salaire pas top, le regard parfois moins valorisant ou le manque de big up.
  • Les pre-reqs pour tabasser dans l’hôtellerie en Australie, en choisissant le bon visa, en procédant à la mise à niveau de ton CV, en chassant le job de tes rêves, en réussissant ton entretien, et en t’adaptant à la culture locale.
  • Les opportunités pour cartonner dans l’hôtellerie en Australie, avec une variété de postes, une demande robuste, une offre qui bouge, et une perspective excitante avec les Jeux Olympiques de Paris en 2024.
  • Les conseils pour te la couler douce dans l’hôtellerie en Australie, comme apprendre le jargon du secteur, booster ton niveau d’anglais, jouer le jeu des règles d’hygiène et de sécurité, afficher ton pro côté et ta politesse, et te fondre dans la culture australienne.

Si tous ces bons mots t’ont convaincu, alors ne doute plus, et saute le pas ! Bosser dans l’hôtellerie en Australie, c’est une opportunité en or à ne pas rater, qui va booster ta vie pro et perso. Juste, suis les steps et les conseils qu’on t’a partagés, et prépare-toi à une expérience époustouflante. Bonne chance !

FAQ

Comment faire pour aller travailler en Australie ?

Hey, toi qui rêves d’aventure en Australie, écoute ça ! Pour te lancer dans l’aventure australienne, tu as plein d’options selon ta situation. Un must, c’est le PVT (Programme Vacances Travail) : il te permet de bosser là-bas pendant un an, et ça, sans te préoccuper de dégoter un job avant de partir.

Quel est le meilleur endroit pour vivre en Australie ?

Tu te demandes où poser tes valises en Australie ? Bon, ça va dépendre de ce que tu kiffes, mais selon les adeptes, les endroits top pour s’éclater sont Adélaïde, Canberra, Melbourne, Perth et Sydney. Ces cités ont tout pour plaire : une vie de qualité, une culture de ouf, un climat sympa et des chances de trouver du taf.

Pourquoi aller travailler en Australie ?

Et pourquoi pas, franchement ? Aller travailler en Australie, c’est la porte ouverte à plein de trucs géniaux, comme des salaires qui te permettent de vivre confortablement, et un marché du travail super dynamique. Que tu sois dans la santé, la construction, l’éducation ou l’innovation, y’a de quoi faire !

Où arriver en Australie pour travailler ?

Alors, première étape : assure-toi d’avoir le visa qu’il faut. Après, c’est à toi de choisir une ville où tu pourras éclater dans ton domaine. D’après ce que j’ai pu glaner, Sydney est the place to be pour trouver du boulot, avec Melbourne et Brisbane qui suivent de près. Ces trois villes sont les plus animées et diversifiées d’Australie, alors prépare-toi pour l’aventure ! J‘ai un article complet sur le sujet ici.

Damien @oceaniezeros

 

Ces articles peuvent vous intéresser

error: Content is protected !!