Damien DELEMARLE

Damien Delemarle

Damien, 37 ans, passionné depuis 2012 à aider les backpackers, j’ai quitté mon CDI d’ingénieur informatique pour me consacrer à 100% à la communauté française en PVT Océanie. J’ai voyagé 2 ans en Australie en Road trip avec un VAN et cumulé plus de 3 ans de voyage depuis 2012.

Travailler en freelance en Australie / Guide complet

par | 5 Fév 2024 | Accueil, Travailler en Australie | 0 commentaires

CODE PROMO CHAPKA ASSURANCE

Tu as envie d’explorer l’Australie tout en continuant ta carrière ? Tu as un savoir-faire spécifique à offrir sur le marché australien ? Tu cherches à travailler de manière flexible et autonome ? Alors, pense à devenir freelance en Australie !

Être freelance en Australie, c’est choisir librement ses clients, ses horaires et ses projets, tout en découvrant la variété culturelle et naturelle du pays. Que tu détiennes un visa étudiant, un visa vacances-travail ou un visa professionnel, le freelancing est accessible, à condition de respecter certaines obligations réglementaires.

Dans cet article, on vous guide à travers le processus de freelancing en Australie : de la compréhension du statut à l’obtention de l’ABN, en passant par la gestion des taxes, la recherche de missions, et en évaluant les avantages et inconvénients de ce type de travail. Prêt pour l’aventure ?

Travailler en freelance en Australie / Guide complet

Comprendre le statut de freelance en Australie

La définition du freelance australien

Il n’existe pas en Australie de cadre juridique précis définissant le statut de freelance. Être freelance, ici, signifie simplement diriger sa propre entreprise individuelle et percevoir des revenus générés par celle-ci. Ainsi, le freelancing se traduit par une indépendance dans l’exercice de son activité professionnelle, mission par mission, au gré des demandes des clients.

Pour embrasser un parcours de freelance en Australie, l’obtention d’un Australian Business Number (ABN) s’impose. Ce numéro unique de 11 chiffres est indispensable pour facturer les clients, déclarer ses revenus et bénéficier de certains allègements fiscaux. L’obtention de l’ABN est facilitée par une procédure en ligne gratuite. Tu as aussi la possibilité d’opérer sous un nom commercial, qui se distinguera de ton nom personnel.

freelance australie
Le freelancing en Australie

Les avantages et les défis du travail indépendant en Australie

Opter pour une carrière freelance en Australie, c’est s’ouvrir à une myriade d’avantages, tout en faisant face à certains défis.

  • La liberté de choix du clientèle, des projets, des horaires et du lieu de travail.
  • L’opportunité d’élargir tes sources de revenus et d’affiner tes compétences.
  • La réalisation de ton aspiration à vivre et travailler en Australie.
  • Une rémunération potentiellement supérieure à celle d’un poste salarié, dépendant du domaine d’activité et du niveau de compétence.

    Cependant, le statut de freelance implique également :

  • La responsabilité entière de la gestion d’entreprise, incluant la comptabilité, les impôts, les assurances et les démarches administratives.
  • Une variabilité du chiffre d’affaires, influencée par le marché et la concurrence.
  • Le défi de te créer un réseau clients et de gagner en visibilité sur le marché australien.
  • L’absence de couverture sociale traditionnelle (congés payés, retraite), dont tu dois t’occuper.

Ressortissants étrangers : les conditions pour travailler en freelance

Si tu n’es pas Australien, un visa valide est requis pour pouvoir freelance en Australie. Le choix du visa dépend de la durée et du type de séjour envisagés, ainsi que de ta nationalité. Voici des exemples de visas adaptés au freelancing en Australie :

  • Le Working Holiday Visa (WHV) : ce visa temporaire d’un an, renouvelable sous certaines conditions, t’autorise à travailler en freelance, à la condition de ne pas rester plus de 6 mois chez le même client. Il cible les jeunes de 18 à 35 ans, issus des pays en accord avec l’Australie.
  • Le visa étudiant : outre les études, ce visa te permet de travailler en mode freelance, limite de 40 heures bi-hebdomadaires durant les périodes de cours. Ce visa est destiné à ceux qui poursuivent des études en Australie.
  • Le visa de travail : ce visa, d’une durée variable, autorise le travail en freelance sous certaines conditions liées à ton sponsor. Il est conçu pour ceux ayant une offre d’emploi, une qualification spécifique ou un lien familial avec l’Australie.

    Peu importe la catégorie de visa choisie, il est crucial de respecter les réglementations d’immigration et de déclaration fiscale en Australie. Pense également à prendre une assurance voyage adaptée qui couvrira tes frais médicaux et responsabilités civiles.

Démarches administratives pour les freelancers en Australie

L’importance de l’Australian Business Number (ABN)

Se lancer dans le freelancing en Australie, c’est avant tout entamer une aventure où l’ABN devient ton sésame. Ce numéro d’identification unique pour ton entreprise est crucial, tant pour facturer tes services, déclarer tes revenus, qu’accessoiriser ton quotidien fiscal d’avantages. La bonne nouvelle ? L’obtention de l’ABN sur le site de l’Australian Business Register ne coûte rien et se fait en quelques clics. Tu es officiellement freelance dès l’envoi de ta demande, et ton ABN, te parvenant par e-mail sous 28 jours, reste valable tant que ton aventure continue. Attention cependant, toute évolution de ton statut nécessite une mise à jour de celui-ci.

Inscription et obligations fiscales : TFN, GST et déclarations

En parallèle de l’ABN, il te faudra un Tax File Number (TFN), sorte de numéro d’immatriculation fiscal, obtenable en ligne ou par courrier auprès de l’Australian Taxation Office (ATO). Si ton aventure entrepreneuriale dépasse les 75 000 $ de chiffre d’affaires annuel, l’inscription à la Goods and Services Tax (GST) s’impose également – et cela peut se faire simultanément à la demande d’ABN. Chaque année, il te faudra naviguer sur le site de l’ATO pour déclarer tes revenus, individuels et d’entreprise, et régler tes impôts. Un petit plus ? Certaines de tes dépenses professionnelles, qu’elles soient en équipement, déplacement ou assurances, sont déductibles.

Respecter la législation du travail indépendant australien

S’aventurer en freelance en Australie, c’est aussi s’engager à respecter un cadre législatif destiné à protéger à la fois tes droits et ceux de tes clients. Dans les grandes lignes, cela inclut :

  • La rédaction de contrats précis avec tes clients, détaillant contenu, durée, prix et modalités de paiement des missions.
  • L’émission de factures conformes aux normes australiennes, incluant tous les détails nécessaires (ton nom, ABN, nom du client, etc.).
  • Le respect des délais et des conditions convenus, en fournissant un travail de qualité irréprochable.
  • Une communication régulière et transparente avec tes clients, essentielle pour les tenir au courant de l’avancement des projets.
  • Le respect des droits d’auteur, de la propriété intellectuelle et des informations confidentielles de chacun.
  • La souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle, te couvrant contre les potentiels litiges ou dommages.

Se lancer et prospérer en tant que freelance en Australie

Identifier les secteurs porteurs pour les freelancers

L’aventure du freelance en Australie commence par la sélection judicieuse d’un domaine d’activité florissant. D’après les insights de la Chambre de commerce franco-australienne, voici les secteurs émergents pour les freelancers en quête de succès sous le soleil australien :

  • L’agroalimentaire : La finesse de la gastronomie française fait des émules. Les freelancers peuvent s’illustrer dans le conseil, la distribution, ou encore l’innovation alimentaire.
  • Les infrastructures : Avec un besoin criant de modernisation de ses infrastructures, l’Australie ouvre des avenues en ingénierie, gestion de projets ou maintenance pour les freelancers.
  • L’industrie pharmaceutique : Sur un marché vibrant, les talents en biotechnologie, nanotechnologie et santé digitale trouveront leur place en recherche, développement ou marketing.
  • Les nouvelles technologies : Au cœur de l’innovation, l’Australie accueille à bras ouverts les compétences en web, digital et technologie de l’information pour créer, développer ou accompagner des projets visionnaires.
  • Les énergies renouvelables : En quête de leadership dans les énergies propres, l’Australie est le terrain de jeu idéal pour les projets solaires, éoliens ou liés à l’hydrogène, offrant des perspectives en conception, réalisation ou gestion.

Construire un réseau et trouver ta première mission

Entrer dans le monde du freelancing en Australie, c’est avant tout tisser ton réseau. Voici quelques astuces à ne pas manquer :

  • Les plateformes de freelance en ligne : Utilise des sites comme Upwork, Freelancer ou Fiverr pour te présenter au monde, répondre à des offres et gérer tes missions.
  • Les réseaux sociaux professionnels : LinkedIn, Facebook, et Twitter deviennent tes alliés pour partager ton portfolio, te présenter et te connecter avec des clients potentiels.
  • Les événements de networking : Conférences, salons, ou meetups sont autant d’occasions de nouer des relations précieuses, échanger des idées et faire connaître ton expertise.
  • Les associations professionnelles : Rejoindre des entités comme la Chambre de commerce franco-australienne t’ouvrira les portes de conseils avisés, formations et opportunités business.
  • Le bouche-à-oreille : Ne sous-estime jamais le pouvoir des recommandations de ton réseau pour dégoter de nouvelles missions.

Gérer ton activité : tarification, facturation et suivi client

La clé de la prospérité en freelance repose sur une gestion avisée de ton activité. Cela passe par :

  • La définition de ton tarif : Ton expertise, expérience, la concurrence et la valeur ajoutée que tu apportes détermineront ta tarification, qu’elle soit horaire, journalière, ou sous forme de forfait.
  • L’établissement d’un devis : Clarté et précision pour décrire le contenu, la durée, le coût et les conditions de paiement de tes missions. Un devis signé par le client constitue le feu vert pour débuter.
  • L’envoi de factures : En conformité avec les standards australiens, mentionne les informations essentielles et envoie-les à la fin de la mission ou selon les accords passés.
  • Le suivi client : Une communication fluide, le respect des délais, la sollicitation de retours et la fidélisation sont les piliers d’une relation client pérenne.

Conclusion sur le freelancing en Australie

Voilà, c’est dit, embarquer dans l’aventure du freelancing en Australie, c’est s’ouvrir à une expérience incroyable, à la croisée des chemins entre épanouissement professionnel et aventure personnelle inoubliable. Pour autant, le chemin vers la réussite est jonché de préparations nécessaires et du respect scrupuleux des procédures et formalités spécifiques à l’Australie. Cela implique de choisir judicieusement son domaine d’activité, de tisser un réseau solide et de maîtriser la gestion de son entreprise individuelle.

Si l’appel de l’aventure résonne en toi, prends le temps de te renseigner sur les conditions de travail spécifiques, les différents visas disponibles et les assurances les mieux adaptées à ton projet. Écoute les récits et suis les conseils de ceux qui ont franchi le pas avant toi. Mais par-dessus tout, ne perds pas de vue l’essentiel : savourer chaque instant passé sur cette terre d’opportunités qu’est l’Australie !

Alors, es-tu prêt à plonger dans le grand bain en tant que freelance dans ce pays vibrant qu’est l’Australie ? Il ne tient qu’à toi de franchir le pas, de faire tes bagages et de transformer ton rêve en réalité ! »

Damien @oceaniezeros

 

Ces articles peuvent vous intéresser

error: Content is protected !!