Interview exclusive de Ludovic Hubler : Le monde en stop

Depuis 2012, je suis activement les blogs des voyageurs et leurs récits d’aventures. Toute expérience racontée est utile car j’apprends énormément avec les backpackers. En pause déjeuner lorsque je travaillais à la Défense début 2014, M Bruna un grand voyageur, m’a parlé d’un livre : « Le monde en stop ». Il m’a fait connaitre l’histoire de Ludovic Hubler entre 2003 et 2008. 5 ans de tour du monde en stop, je n’en croyais pas mes yeux. En effet ce livre est un chef  d’oeuvre et une bible pour les voyageurs. Je n’aime pas lire, je déteste ça mais ce livre je l’ai lu en 10 jours tellement j’étais pris dans l’aventure. La traversée des 5 continents avec le pouce, voilà un projet extraordinaire. Je conseille à chacun d’entre vous de vous le procurer. C’est en lisant ce livre que je me suis rendu compte à quel point un voyage avec le sac à dos est riche culturellement.

Cinq année à l’école de la vie 

Ludovic, je te félicite pour ton livre, tu as réussi à aller au bout de ce projet. La traversée des 5 continents avec le pouce, un mental d’acier, une victoire. J’ai appris beaucoup de choses sur l’Océanie et sur les aborigènes. J’ai surtout appris à quel point les gens pauvres donnent tellement. De la déchéance au paradis, ce livre est vraiment le reflet de la réalité. Loin du voyage en valise d’hôtels en hôtels, Ludovic nous fait partager le monde réel. En lisant ton livre on apprend beaucoup sur la façon dont vivent les gens de pays lointains. Même ton expérience en Corée du nord a été un grand moment, car nous avons peu d’infos à ce sujet.

Les chiffres 

  • 5 ans du tour du monde
  • 170 000 km parcourus
  • 59 pays traversés
  • +300 conférences de partage d’expériences
  • 1300 conducteurs
phoca_thumb_l_06. traverse sahara
La traversée du Sarah

Un partage autour du monde 

Une expérience est encore mieux appréciée lorsqu’elle est partagée. A l’époque, il n’y avait aucun réseau sociaux ou presque. Même le site Couchsurfing n’était pas connu, Ludovic a été l’ambassadeur du site. Cette expérience est plus qu’un voyage mais une victoire pour les jeunes des hôpitaux car ils ont pu le suivre à travers internet et nombreux courriers. Tout au long de son parcours, il a organisé des conférences et sensibilisé les jeunes à la culture et au monde qui l’entoure. Bravo pour cette super idée, tu as contribué à ta façon à un monde meilleur.

phoca_thumb_l_186. conferences - terrorisme

Interview de Ludovic Hubler

Bonjour Ludovic présente-toi en quelques lignes à nos lecteurs.

Je m’appelle Ludovic Hubler. Après un Master en commerce international, j’ai décidé de partir le 1er janvier 2003 pour un tour du monde en stop pour sortir de ma bulle, découvrir et comprendre notre planète. Mon école de commerce m’a appris bien des choses mais ne m’a rien appris des misères et richesses du monde. Il me fallait faire ce voyage initiatique, que j’ai baptisé mon « doctorat de la route ». Il a duré 5 ans et a duré jusqu’au 1er janvier 2008. J’ai ensuite écrit un livre sur mon parcours (voir www.lemondeenstop.com) puis j’ai travaillé pendant 5 ans pour l’organisation internationale Peace and Sport (www.peace-sport.org) à Monaco, sous le Haut-Patronage de SAS le Prince Albert II de Monaco. Peace and Sport est une organisation souhaitant jouer un rôle important pour favoriser le dialogue interculturel et la transmission de connaissances, compétences et expériences.

Morgane au Cambodge

Morgane au Cambodge

Sa plateforme web www.travelwithamission.org/fr met aujourd’hui en relation plusieurs milliers d’utilisateurs souhaitant partager (les Twamers) avec d’autres souhaitant les recevoir (les Twamhosts). J’invite tes lecteurs à créer un profil gratuit.

Tour du monde en stop
Tour du monde en stop

Pourquoi créer un livre pour raconter ton tour du monde ?

Au départ, je ne comptais pas écrire de livre;  ces 5 ans ont été très riches en rencontres insolites, en apprentissages et en expériences formidables. Au fil du temps, j’ai pris conscience que je devais écrire un livre pour bien retranscrire tout cela. Cela fut un défi mais je suis ravi d’avoir mené ce projet à bien. Il fut ensuite récompensé du titre « meilleur récit de voyage de l’année 2010 (Prix Pierre Loti) », il va sortir sous peu en anglais, arabe et en pocket. C’est toujours un plaisir de recevoir tous les jours des messages de jeunes et moins jeunes me disant que le livre les a intéressé, voire impacté.

phoca_thumb_l_207. couverture avec prix

 Quel a été un budget pour tes 5 ans de tour du monde ?

J’ai eu un budget de 25.000 Euros sur 5 ans, environ 5.000 euros par an, sachant que je ne dépensais rien en transport (faisant du stop) ni en logement car je dormais où je pouvais dormir.

phoca_thumb_l_48. un auto-stoppeur en antarctique
Brise Glace stop en Antarctique

As-tu de bons conseils pour voyager pas cher ?

Plein, il faut lire mon livre (www.lemondeenstop.com) ou consulter mon site (www.ludovichubler.com).

 Quel est ton meilleur souvenir de tour du monde ?

Les rencontres, par exemple celle avec le Dalaï-lama qui m’a reçu chez lui pendant une dizaine de minutes ou bien sûr celle avec Marisol devenue depuis mon épouse. Nous sommes à présent parents d’une ravissante petite Ana-Laura qui a plus de 2 ans.

phoca_thumb_l_176. dalailama

 

 Quel est ton pays qui t’a le plus marqué ? 

J’aime beaucoup l’Amérique Latine. Le Brésil et le Pérou font sans doute partie de mes pays préférés mais il y a tant de diversités et de choses à voir dans ce monde qu’il est difficile de s’arrêter à un seul pays.

Est-il difficile de faire un tour du monde en stop ?

Oui et non. Il est évident qu’il faut avoir le mental pour mener une telle aventure à bien; les moments de galère sont nombreux mais rien n’est impossible pour une âme décidée.

phoca_thumb_l_154bis. vietnam
Partage d’expérience au Vietnam

Comment as tu connue le blog de l’Océanie pour les zéros ?

Via toi qui a lu mon livre :). Un très beau projet que je suis via les réseaux sociaux, bon courage !

Est-il difficile de voyager seul autour du monde avec son sac à dos ?

Non, ce n’est pas difficile, il suffit de se lancer puis de nombreuses rencontres suivront.

Quelle a été ta plus grande difficulté   ?

Sans doute le fait de ne pouvoir avoir de relation soutenue pendant 5 ans, je veux dire par là qu’on rencontre chaque jour de nouvelles personnes. C’est parfois un peu fatiguant de devoir se présenter plusieurs fois par jour.

phoca_thumb_l_128. aborigenes
Rencontre d’aborigènes en Australie

 

Que fais tu depuis ton retour depuis 2008 ?

Je l’ai expliqué ci-dessus: j’ai d’abord travaillé pour Peace and Sport et maintenant pour TWAM.

twam_experience

 
S'abonner à la chaine 100 % bons plans en Océanie
Tagged , ,